Domaine du textile et du sport

Domaine du textile et du sport

On trouve le Betagel dans le domaine du sport en particulier dans ceux où une protection, parfois intégrale, est nécessaire, comme dans les courses de motocross, l’équitation ou les sports d’hiver où beaucoup de personnes font des chutes qui s’avèrent graves et parfois mortelles. Sachant que le Betagel absorbe les chocs, bien qu’il n’empêche pas toujours les blessures graves, il en réduit considérablement le risque. En effet, son usage pourrait fortement faire chuter le nombre des personnes hospitalisées pour des accidents dans ces sports, de plus il est facilement modelable et est donc pratique pour les industries désirant en faire une couche protectrice incorporée aux vêtement, aussi bien pour enfants que pour adultes. Cependant ce matériau à un coût important, bien qu’il varie selon la quantité de matière utilisée et les efforts engagés pour lui donner sa forme finale : un modèle fait sur mesure aura un prix plus élevé qu’un prêt à porter, on pourrait aisément atteindre une protection ayant une valeur de 1000€.

 


seg400-homm-face.jpg

d3o-reaction-molecule2.jpg

Tout comme le Betagel, le D3O est un nouveau matériau déjà commercialisé et utilisé par le domaine du sport et du textile,on entrouve dans certaines combinaisons de ski ou des dorsaux pour les combinaisons de moto cross. Les molécules qui le composent sont molles au repos, mais ont la caractéristique de se déplacer lentement, lors de chocs violents elles n’ont pas le temps de bouger et la matière reste donc rigide (la structure des molécules est telle que la quantité de molécules pouvant bouger est +/- proportionnelle à la vitesse à laquelle on les déplace. Ceci explique que quand on la malaxe, elle n’est pas rigide car, à cette faible vitesse, la matière se déplace. Mais en cas de choc, la vitesse d’impact est grande, les molécules n’ont pas le temps de se déplacer, et le matériau reste relativement rigide), ce qui, associé au bétagel permettrait d’apporter des combinaisons à la protection étonnante. Ainsi des chutes qui actuellement conduisent à l’hôpital n’auraient que de faibles conséquences.


 Il existe aussi de nouvelles fibres textiles bioactives comme les fibres textiles anti odeur qui sont des fibres antibactériennes, elles présentent une certaine instabilité car elles éliminent les bactéries sur notre corps. Or, il ne faut pas qu’elles tuent toutes les bactéries, une peau propre comportant environ 100 000 bactéries au cm², elles sont indispensables à l’équilibre de notre organisme. Il existe aussi des vêtements amincissant, hydratant ou anti UV, mais  leur utilisation comporte aussi certains risques, les crèmes cosmétiques utilisées peuvent parfois déclencher des allergies chez certains utilisateurs.

 

 

 

 

 


asics-gel-torana-4-chaussure-grey-silver-01.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×