Domaine de l’informatique

Domaine de l'informatique

Dans l’informatique, le stockage de données pourrait connaitre une évolution, aussi bien en rapidité qu’en coût, grâce aux propriétés de nouveaux matériaux considérés comme multiféroïques, matériaux mis au point par une équipe de scientifiques allemands, français et anglais du Helmholtz-Zentrum Berlin (HZB). Un matériau multiferroïque est un matériau qui est à la fois ferroélectrique et ferromagnétique, c'est-à-dire qu’il possède une polarisation et un magnétisme spontané.

De nouvelle trouvaille ouvre la voie sur de nouveaux matériaux dans le domaine de l’informatique, des nano composites telles que les nanotubes de carbone qui ont réussi à être utilisée par l’université de Nottingham comme catalyseur, ont une structure tubulaire 80 000 fois plus fine qu’un cheveu et peuvent être utilisés comme des réacteurs chimiques miniatures. Pour arriver à ce résultat, les chercheurs de l’université de Nottingham ont introduit à la fois  des atomes libres de carbone et des atomes de soufre au sein de ces nanotubes engendrant la formation d’un nouveau type de matériau : les nano rubans de graphène, une sorte de bande de carbone, dont les bords sont décorés d’atome de souffre, à la découverte de ce nouvel élément, la théorie leur prédit une conductivité électrique et une conductivité thermique remarquablement élevées. Les nanotubes de carbone sont les premiers produits industriels issus des nanotechnologies, et ceci fait évoluer la miniaturisation et une nouvelle génération d’ordinateur et de périphérique de stockage plus rapide et plus complexe.

nanotube-de-carbone.jpg              Nanotube de carbonne

graphene-1.jpg   Vision d'artiste d'un circuit au graphène

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site